La Patagonie

[ 2 ] Comments
SAM_1506

Alors ça ressemble à quoi la Patagonie ? Et bien, tout dépend de quel côté de la Cordillère des Andes on se trouve. En effet, le paysage est complètement différent entre la Patagonie chilienne et sa voisine argentine. Du côté chilien, « c‘est le royaume du vent, du froid et de la pluie ». La meilleure façon de la découvrir est de naviguer dans cette mer intérieure qui s’étend de Puerto Montt jusqu’au Cap Horn. J’ai embarqué à Quellón, sur l’île de Chiloé, pour finir mon voyage en Argentine à El Calafate ! Quarante cinq heures de bateau et vingt heures de bus suffisent…

DSC02859

La traversée se fait entre îlots sauvages, fjords abrupts, volcans de neige éternelle et sombres forêts. C’est un véritable labyrinthe de lacs et de canaux aux eaux plutôt calmes. Pendant toute la traversée, on aperçoit au large des élevages de saumon. Le Chili en est le deuxième producteur au monde après la Norvège. On croise de temps en temps un autre cargo, on s’arrête quelques fois pour livrer des vivres sur les îles les plus reculées, l’impression d’être en terre inconnue est bien présente…

SAM_1503

DSC02850

SAM_1508

SAM_1510

SAM_1504

Chez le voisin argentin, c’est un tout autre décor qui nous est offert. Pour débuter, toujours et encore un bateau pour une courte traversée du lac Buenos Aires/General Carrera, celui qui sépare le Chili de l’Argentine. Le paysage est grandiose, lac aux eaux turquoises, entouré des montagnes andines, ¡ qué lindo !

SAM_1525

lago-argentino

Une fois sur la terre ferme, ce n’est plus le même « délire ».  Une route droite traverse des immenses plaines désertiques où l’on croise quelques animaux sauvages de temps à autre. Ce paysage un peu morose s´étend sur des miliers de kilometres mais aboutit par endroit sur des merveilles. Mon premier arrêt en Argentine fut la ville d’El Calafate. Cette bourgade très touristique est située sur les bord du Lago Argentino, un lac splendide qui abrite un monstre, un géant, une beauté… A découvrir dans le prochain épisode !

SAM_1528

SAM_1537

DSC02899

DSC02897

 

2 Responses to La Patagonie

  1. Jango Mango... pimente votre quotidien... dit :

    Mais n’en demeure pas moins le trouble fête de service !
     » c‘est le royaume du vent, du froid et de la pluie » Nous aussi on a ça pas loin, à Glasgow par exemple ! Avec en prime des mecs tatoués jusqu’au dernier centimètre que leur peau laisse vierge, sans dents (ni travail d’ailleurs!), alcoolisés à souhait et toujours prêt a en découdre. En plus, les bâtiments gris sont accordés au ciel, et ça c’est classe ! A Glasgow la fraternité s’efface devant la défiance, les crachats à la gueule remplace les poignées de mains, les agences pour l’emploi et les dealers de crack se challengent mutuellement pour ce qui est de « l’institution » qui détiendra la file d’attente la plus longue. La culture se résume aux funestes rencontres sportives du week-end, où les joueurs se voient octroyer le droit de fouler les pelouses au seul fait que leur taux de gamma GT est un peu inférieur – le temps du match – à celui des supporters. Tout ce beau monde finira dans un hangar désaffecté (vous ai-je parlé de la crise ?) à s’envoyer des pintes de TENNENT’S au son d’un groupe de street punk oï prônant la révolution de la working class. Ca donne envie de rentrer, non ? ^^ Profite bien des quelques merveilles qu’il te reste a découvrir, et encore merci de nous faire partager tout ça. Sur le prochain com je te fais un point sur la situation à Kiev. La bise

    • Arnaud dit :

      Merci de nous faire voyager ! Comme si on y était et puis quelle qualité dans le verbe, j’ai hâte de m’envoler pour Kiev. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *